Pandémies, désastres écologiques,… comment rebâtir la société ?

Arrière
Suivant

Il ne peut y avoir de changement au niveau collectif sans une prise de conscience spirituelle individuelle !

À notre époque de large diffusion des connaissances et des analyses documentées, les dogmes religieux présentent plutôt des freins à l’éveil naturel d’une spiritualité profonde. Une spiritualité authentique requiert un élan libre de la personne à la recherche du Soi réel. Cette liberté d’esprit ponctuée d’expériences personnelles qui, amenant le corps physique et le mental hors de sa zone de confort, enrichit significativement l’âme. La spiritualité passe par un dépouillement du superficiel de la vie comme l’aventurier qui, escaladant une montagne escarpée par temps de brouillard, veut arriver au sommet chaussé seulement de tongs. Toute votre attention est alors focalisée sur votre respiration, vos sensations intérieures et la confrontation que vous livrez avec votre environnement. Enfin arrivé au sommet baigné d’un soleil radieux, je peux dire qu’après l’épreuve surmontée dans l’effort, vous vous sentez régénéré. Dans ces moments-là, vous ne pouvez penser à rien d’autre qu’au moment présent, en synchronisant votre corps avec la Nature. Vous pouvez retrouver ces sensations dans la pratique de la méditation. Vous vous ressourcez profondément en puisant dans les forces de la Nature à l’intérieur de vous. Pleinement présent, vous observez la vie dans chaque souffle, ample et fluide. Alors emplit de gratitude, vous ouvrez votre cœur et faites votre vœu …

Pour mieux saisir cette puissance présente en chaque être humain, il convient d’aborder ce qu’on entend par la spiritualité en action. C’est un vaste sujet que nous avons déjà traité dans un autre article sur ce site planète-pour-tous.net. Le philosophe Henri Bergson (1859–1941) nous apporte des éléments de réflexion dans son recueil d’articles intitulé L’énergie spirituelle que l’on peut résumer ainsi : La vie spirituelle est vie intérieure et nous met en présence de l’absolu de notre durée. La conscience de notre vie spirituelle nous apporte la joie ; cette joie est la joie créatrice, la joie de nous créer nous-mêmes.

La science et la spiritualité sont des mots, des formes que nous utilisons pour décrire une même chose. Ce sont deux façons d’observer l’univers (externe ou interne). La science est un moyen INTELLECTUEL et externe de comprendre l’univers des objets. La spiritualité est un moyen EXPERIENTIEL et interne de connaitre notre nature véritable. En réalité les deux sont déjà parfaitement UN mais en répondant à une question on se donne forcément au jeu de la dualité. On peut ainsi donner un sens à la notion d’âme, la puissance de vie spirituelle. L’homme intellectuel est lié à l’action qui requiert la mémoire pour les besoins du présent mais l’homme spirituel est celui dont l’action n’est pas liée à l’utilité immédiate mais à une efficacité à long terme.

Dans chaque région du monde, il a eu des personnes remarquables qui ont combattu pour le droit des minorités. Citons quelques-uns parmi d’autres : Nelson Mandela, Subhas Chandra Bose l’un des principaux dirigeants indépendantistes indiens à l’époque de la colonisation britannique; Desmond Tutu, Martin Luther King; Sœur Emmanuelle reconnue pour son engagement humanitaire, appréciée pour sa personnalité, son caractère exubérant et de son franc-parler, souvent en contraste avec le ton employé par l’Église. Un autre exemple, c’est la vie du prêtre catholique Joseph Henri Grouès dit l’abbé Pierre qui a donné de lui-même pour combler les insuffisances voire l’inconscience des politiques en place restés inactifs face aux décès des sans-abris durant l’hiver. Jeune actif parmi les Scouts de France, il était appelé par son entourage le « castor méditatif ». Résistant pendant la seconde guerre puis député indépendant apparenté au Mouvement Républicain Populaire, il fut en 1949 le fondateur de l’organisation Emmaüs, mouvement non confessionnel de lutte contre l’exclusion.

De nos jours, des personnes discrètes comme des pratiquants sincères de yoga intégral montrent que l’intellectuel et le spirituel ne sont pas incompatibles. Ils sont nombreux partout dans le monde à exercer une activité professionnelle requérant des ressources intellectuelles et sont aussi engagés durant leur temps libre dans des associations non lucratives qui a pour but de venir en aide aux personnes démunies. De même des moines yogis, hommes et femmes renonçant ayant la position d’acharyas (10), consacrent leur vie à aider toute personne à la réalisation de Soi et en même temps mènent des activités humanitaires dans des pays en voie de développement.

Comment des dirigeants avec des valeurs spirituelles non dogmatiques, émergeront-ils ?

L’équilibre entre le JE et le NOUS est particulièrement fragile sur les lieux de travail. Pour ce qui concerne les grandes entreprises, le modèle de performance et de management actuel est obsolète, il épuise autant les hommes que la planète. Pour se réinventer, les organisations et le monde ont besoin de leaders éclairés et porteurs d’un souffle nouveau. Les dirigeants dans tous les domaines, doivent retrouver l’essence d’un leadership vertueux qui vise à développer des êtres humains avant de produire des résultats. Les dirigeants et les managers sont invités à se reconnecter à cette intelligence supra mentale, vitale, qui sommeille en eux.Davantage d’intervenants comme les professeurs de yoga et autres spécialistes en développement personnel et spirituel au sein des entreprises et des administrations devraient coacher des managers pour qu’ils placent l’humain au centre de leurs organisations ; pour qu’ils développent des équipes capables de résoudre les défis de ce siècle et pour qu’ils puissent dire « ma vie professionnelle a du sens ».

De même dans la gestion d’un parti politique, le rôle d’un manager ou d’un militant c’est d’arriver dans les débats avec une compréhension claire et objective du monde ainsi que d’une vision de ce qu’il faut faire à court terme pour résoudre les problèmes cruciaux et qui soit cohérente pour établir sur le long terme les équilibres régionaux et mondiaux. Il/elle doit avoir une philosophie universelle de la vie appliquée à des idées assez établies qu’il/elle s’est forgé par une culture éclectique et des expériences pleines de sens. Ensuite co-construire un programme de propositions avec les gens, puis l’expliquer honnêtement au plus grand nombre.

La crise générale qui s’est abattue sur tout le monde moderne se manifeste différemment suivant les pays. Mais une chose est sûre écrit la philosophe Hannah Arendt : « Une crise ne devient catastrophique que si nous y répondons par des idées toutes faites, c’est-à-dire par des préjugés ». Pour opérer un réel changement politique et managérial pour plus de justice sociale, les gens du peuple doivent être capable de s’unir pour créer un contre-pouvoir fort afin de promouvoir les valeurs économiques permettant de réduire le fossé des inégalités. A exprimer la pluralité des regards, les gens du peuple pourront se faire une idée des différents points de vue pour au final faire émerger des leaders charismatiques.

La lutte pour le bien-être de tous revêt un caractère spirituel tant les situations locales sont souvent difficiles à concilier en cohérence avec une vision globale. Alors associée à l’action, la méditation du yoga pour calmer l’esprit et être plus créatif, permet de ressentir l’énergie infinie qui existe en nous et qui nous guide pour le meilleur.

William A. Hewitt a affirmé : « Pour être un leader, vous devez entretenir tout au long de votre vie une attitude d’ouverture face aux nouvelles idées. La qualité de votre leadership dépendra de votre capacité d’évaluer les nouvelles idées, de faire la distinction entre le changement pour le changement et celui pour le bien des autres. »

Peut-être qu’un inventeur ou un enseignant ou un entrepreneur ou un journaliste deviendra un grand leader politique car il/elle sera reconnu par autrui, par son dévouement, ses services à la société, ses principes moraux élevés, sa conduite spirituelle et ses idées progressistes. Déjà on peut voir actuellement des femmes et des hommes dévoués et enthousiastes qui agissent localement. Je pense qu’au fur et à mesure que l’être humain progresse spirituellement, il y aura dans tous les pays de plus en plus de dirigeants inspirés et inspirants, logiques et rationnels pour réaliser de bonnes choses pour le monde.

Mais pour l’heure, certains personnages du monde intellectuel, discutant dans les médias télévisuels, déploient beaucoup d’énergie à répéter des critiques destructrices. Parfois la violence de leurs mots ne donne pas un bon exemple pour la jeunesse. Il ne faut pas confondre Energie et agitation…

Arrière
Suivant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici